Alors que nous entrons dans le deuxième mois de grève, le mouvement tient bon. Et n’en déplaise aux commentateurs, ce mouvement est populaire. Soutenue par plus de la moitié de la population et par les 3/4 des moins de 40 ans, cette grève peut faire plier Macron. Parce qu’elle est la grève des justes. Je me souviens clairement, de Juppé à Villepin en passant par Devaquet, tous étaient « droits dans leurs bottes » la veille de céder . Jeudi je manifesterai.

Laissez un commentaire